#5 Le yoga : l’activité complémentaire idéale pour les tenniswomen

Depuis le 21 septembre dernier, la 129ème édition du tournoi de Roland-Garros accueille les meilleurs joueurs mondiaux sur ses courts en terre battue. Organisé par la Fédération Française de Tennis, le tournoi de Roland-Garros, également appelé Internationaux de France, est l’un des quatre tournois du Grand Chelem. Il est parfois considéré comme l’un des plus durs par les joueurs expérimentés, en raison de sa surface de jeu, la terre battue, qui ralentit la balle. C’est d’ailleurs le dernier tournoi du Grand Chelem à se dérouler sur cette surface. Pour rester dans la course et gérer le stress tout au long de la compétition, plusieurs joueurs internationaux pratiquent le yoga. C’est le cas d’Andy Murray qui vante les bienfaits du yoga Bikram en complément de ses entraînements de tennis. “J’ai commencé en décembre à essayer d’améliorer ma flexibilité en vue de la préparation à l’Open d’Australie. Cela m’a aidé pour ma forme physique et pour ma force mentale, car c’est difficile d’être dans ce genre de chaleur pendant cette période”, confiait-il à la presse il y a quelques années. 

Améliorer son jeu grâce au yoga

Comme nous l’explique Jacques Parier, spécialiste en médecine physique à Paris : “Le tennis induit une meilleure coordination à la fois des membres supérieurs et des membres inférieurs. Il permet également d’améliorer son équilibre, son endurance, sa souplesse, sa vitesse et sa précision.” En contrepartie de tous ces bienfaits, le tennis est un sport qui créé de nombreuses tensions chez les pratiquants. Les bras et les épaules sont constamment mobilisés pour renvoyer la balle. Quand on sait qu’un match de tennis peut durer jusqu’à trois heures, il est facile d’imaginer l’état de stress des membres à la fin de la journée. Les genoux sont, eux aussi, très sollicités car le joueur doit être mobile sur ses appuis pendant toute la durée du match. Il se déplace sans cesse à gauche, à droite, en avant, en arrière ou en pivotant sur lui-même. Le yoga permet aux joueurs d’améliorer leur mobilité et leur équilibre musculaire. En faisant des postures qui étirent les hanches, les tennismen réduisent le risque de blessure aux articulations, et notamment aux genoux. De plus, plus leurs membres seront mobiles, plus leur jeu sera rapide et mettra l’adversaire en difficulté. 


La difficulté du tennis pour le corps réside dans le fait qu’il se pratique souvent de manière unilatérale, c’est-à-dire qu’un côté du corps est plus sollicité que l’autre.Vous devez ressentir un développement musculaire plus important d’un côté de votre corps car vous utilisez le même bras pendant toute la partie, pour les coups droits comme pour les revers. Si vous ne réduisez pas cet écart grâce à des activités complémentaires, il se peut que des douleurs apparaissent au niveau du dos, des hanches ou des genoux. Une bonne posture vous donnera également plus de force et améliorera votre jeu en utilisant vos muscles plus efficacement. Certains types de yoga, comme le Hatha yoga, permettent de combler cette différence musculaire. En effet, en Hatha yoga, les postures sont maintenues pendant une à trois minutes, de quoi renforcer les muscles !


Le tennis est un sport complet, aussi bien du point de vue physique que technique. Cependant, il nécessite une extrême concentration, de la patience et une bonne maîtrise de soi. Si elles ne sont pas innées, ces compétences peuvent être acquises grâce à la méditation et au yoga. Comme pour le running ou la natation, le yoga est un excellent complément au tennis car il permet de se forger un mental d’acier. Steve Gray, directeur de la santé de l’entreprise LGE, précise : “Nous utilisons des techniques de respiration pour détendre les athlètes. Nous leur apprenons à respirer et à se concentrer entre les points. L’utilisation de techniques de respiration du yoga les fait se sentir comme s’ils faisaient moins d’effort.” Grâce au yoga, les joueurs apprennent à se concentrer et à balayer les pensées parasites. En plus d’une ou deux séances hebdomadaires, vous pouvez pratiquer le yoga avant un match pour calmer le mental et créer une bulle de concentration. 

Les postures de yoga préférées des tenniswomen

La posture de l’arbre : debout, bien en appui sur vos jambes, levez doucement la jambe droite. Placez la plante de votre pied droit sur l’intérieur de votre cuisse gauche. Unissez vos mains au niveau de votre poitrine et respirez lentement. Inversez ensuite la position en levant la jambe gauche.

Posture de l'arbre pour travailler son équilibre et sa concentration

Cette posture est idéale pour faire travailler l’équilibre et la concentration. Pour réussir, nous vous conseillons de fixer un point au loin, en face de vous. La posture de l’arbre étire également la hanche et permet de travailler son ouverture. Elle évacue toutes les tensions qui se trouvent dans les jambes.


La posture de la tête de vache : asseyez-vous sur votre tapis de yoga puis pliez la jambe gauche et glissez votre pied gauche près de la hanche droite. Ensuite, pliez la jambe droite et positionnez votre genou droit sur votre genou gauche. Pliez le bras gauche vers l’arrière et, dans votre dos, attrapez votre main droite avec votre main gauche. Grandissez-vous au maximum pour bien étirer votre colonne vertébrale. Restez dans cette posture pendant quelques respirations puis inversez le croisement des bras et des jambes.  

Posture de la tête de vache pour étirer ses muscles

La posture de la tête de vache étire à la fois les hanches et les bras, des épaules aux doigts. Cette position asymétrique a l’avantage de vous faire prendre conscience des différences de mobilités entre votre côté gauche et votre côté droit. Si vous sentez un blocage à un quelconque niveau d’un côté, c’est le signe qu’il faut corriger votre pratique en conséquence pour éviter le déséquilibre musculaire. 


La posture du triangle inversé : mettez-vous en position debout et écartez les jambes d’environ un mètre. Levez les bras parallèlement au sol, à hauteur des épaules. Tournez votre pied droit de 90 degrés vers la droite et votre pied gauche d’environ 60 degrés, toujours vers la droite. Tournez ensuite votre buste et votre bassin vers la droite avant de venir placer votre main gauche sur votre pied droit. Tendez le bras droit vers le haut de manière à former une ligne avec le bras gauche. Restez dans cette posture pendant quelques respirations puis répétez l’exercice en vous tournant vers la gauche. 

Posture du triangle inversé pour travailler son équilibre

La posture du triangle inversé permet un étirement presque complet du corps. La colonne vertébrale, la poitrine, les épaules, les bras, les jambes… Tous ces groupes musculaires sont étirés simultanément. Cette posture permet également de travailler votre équilibre qui vous sera utile lors de vos matchs de tennis. 


Il ne vous reste plus qu’à troquer votre short de tennis pour votre legging de yoga pour bénéficier rapidement des bienfaits de cette discipline ancestrale.