Rencontre avec Séverine Da Costa, coach sportive pleine d'énergie et passionnée de triathlon

Le triathlon est un sport composé de trois épreuves sportives qui s’enchaînent sans temps de pause : la natation, le cyclisme et la course à pied. Lors des compétitions officielles, le triathlon est souvent proposé en plusieurs formats, du XS pour la découverte au XXL pour le dépassement de soi. Depuis le premier triathlon officiel français, en 1982 à Nice, la discipline ne cesse de faire des adeptes. Séverine, coach sportif, est une pratiquante assidue. Pour nous, elle revient sur son métier et sur sa passion grandissante.

Pouvez-vous vous présenter en quelques mots ?

Je m’appelle Séverine Da Costa, je suis coach sportif diplômée d'État depuis plus de 10 ans. J’exerce ce métier par passion pour le sport mais aussi pour le côté relationnel que je peux avoir avec les gens. J’aime l’idée d’apporter de la joie, de la confiance et de la fierté à mes clients.

Pourquoi avoir choisi de devenir coach sportif ? Qu'aimez-vous le plus dans votre métier ?  

A la fois coach sportif mais aussi, et souvent, coach mental par la même occasion, j’aime accompagner mes clients jusqu’au bout de leurs objectifs. Qu’ils partent de la « simple » remise en forme, à courir un marathon ou même un ironman, aucun défi ne me fait peur. Je veux pouvoir accompagner du mieux possible et aider mon client à se dépasser si c’est ce qu’il recherche ou à se sentir plus détendu, moins stressé si tel est son désir. Je veux avant tout que mon client soit fier de lui et de ce qu’il réussit à faire sans qu’il n'ait à se comparer aux autres. 

Depuis combien de temps pratiquez-vous le triathlon ? Pourquoi avez-vous choisi ce sport en particulier ? 

Je pratique le triathlon depuis bientôt 4 ans (le temps passe tellement vite). J’ai choisi le triathlon suite à une rencontre qui m’a donné le déclic. Les triathlètes restaient, jusqu’en 2017, de véritables extraterrestres pour moi, jusqu’au jour où je me suis lancée à mon tour sur mon premier triathlon. C'était un triathlon M (qui est la distance olympique). J’ai été, à mon tour, totalement envoûtée par ce que procure ce passage de la ligne d’arrivée.  

Que vous apporte le triathlon ? 

Cela me permet d’avoir davantage confiance en moi, de me dépasser et de me sentir plus apaisée.

Comment se déroulent vos entraînements tout au long de l'année ? Et avant une compétition ?

Je suis un plan d'entraînement la plupart du temps, surtout si j’ai des objectifs particuliers. J'essaie autant que possible de le suivre pour mettre toutes les chances de mon côté lors des compétitions. 

 

La préparation d’un Ironman comme j’ai eu à préparer en 2018 et en 2019 demande beaucoup d’heures d’entraînement. Avec mon boulot de coach sportif, je travaille beaucoup avec mon corps alors je dois vraiment éviter le surdosage d'entraînement, écouter mon corps et surtout respecter des phases de récupération très importantes. Toute l’année, sauf pendant les vacances d’été, je pratique le renforcement musculaire et le stretching, je prends soin de mon corps pour éviter qu’il ne me lâche en pleine préparation comme ça a pu m’arriver avant. 

Avez-vous une discipline préférée parmi la natation, le cyclisme et la course à pied ?

La partie course à pied est celle que je pratique depuis le plus longtemps. C’est aussi celle que je pensais préférer mais, depuis la préparation de mon premier full ironman, je dirais que le vélo prend une place tout aussi importante si ce n’est plus. 

 

Je sais que, lors d’un triathlon, c'est sur cette discipline que je creuse l’écart, c’est sur le vélo que je fais la différence, alors je dirais que les deux tendent à se rejoindre sur la première marche du podium de ma discipline préférée.

Pratiquez-vous d'autres sports ? 

Oui ! J’aime goûter à tous les sports en général. J’ai longtemps pratiqué le judo, je suis d’ailleurs ceinture noire. Le football était aussi un de mes sports préférés jusqu’à mes années FAC. Aujourd’hui, je ne pratique plus ces deux disciplines. Je suis plutôt sur mes skis en hiver avec, surtout, des skis de randonnée aux pieds. Je pratique également le yoga, le renforcement musculaire et la musculation toute l’année. Je ne suis jamais contre une partie de tennis ou de volley par exemple. J’aime pratiquer et surtout partager de bons moments avec les copains. 

Séverine Da Costa dans notre ensemble de yoga Paradise parfait pour le printemps

Pouvez-vous partager avec nous un de vos plus beaux souvenirs sportifs ?

Nul doute là-dessus, la finish line de mon premier Ironman 140.6 à Vichy en 2018. Un moment inoubliable qui m’a aidé à me défaire de mes démons. 

Pour terminer, quels sont vos prochains objectifs personnels, professionnels ou sportifs ?  

Du côté personnel, mon objectif principal est de rendre ma fille et mon homme heureux, de partager un maximum de moment tous les trois et de profiter du temps que nous aurons pour nous épanouir pleinement.

 

Du côté professionnel, nous nous sommes lancés, depuis mars, dans des programmes d’entraînements personnalisés à distance avec mon homme. C’est une très grande fierté pour nous de pouvoir enfin proposer nos services à un plus grand nombre de personnes. 

 

Pour ce qui est du plan sportif, ce sera peut-être encore une année blanche, pour le plaisir de la pratique. Ce dont je suis certaine c’est que l’objectif qui m’attend ce sont les championnats du monde Ironman 70.3 qui auront lieu en Nouvelle-Zélande en 2022. 

 

Pour suivre toutes les aventures sportives de Séverine, rejoignez-la sur ses plateformes :

🌷 Instagram : @sev_dacosta

🌷 Facebook : Séverine Coach Sportif

🌷 Site internet : severinedacosta.com

🌷 Youtube : severine Da Costa