Concilier sport et jeûne intermittent

Très en vogue en ce moment, le jeûne intermittent, aussi appelé le fasting, compte de plus en plus d'adeptes. Selon le nutritionniste Raphaël Gruman, “le jeûne intermittent a pour but de purifier son corps de la malbouffe, de ses excès et des toxines engendrées en mettant sur pause les organes émonctoires, que sont le foie, les reins et la peau". Cette pratique se fait dans un but de bien-être et de santé, elle aide notamment à se sentir mieux dans son corps et même à faire le plein d'énergie. Ensemble, décryptons cette nouvelle tendance et découvrons comment la concilier avec une pratique sportive.   

Le jeûne par intermittence, qu'est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le jeûne intermittent consiste à alterner des périodes de repas et de jeûne. Ce n’est pas un régime, mais une autre façon de s’alimenter qui consiste à diminuer la période de nutrition et le nombre de repas. Le jeûne intermittent est plus accessible et souple que le jeûne strict. D’ailleurs, il existe beaucoup de variantes. La variante 16/8 est la plus utilisée. Elle consiste à jeûner 16h et à prendre ses repas dans une plage horaire de 8h. Généralement, vous devez choisir entre sauter le dîner ou le petit déjeuner. Il n’est pas question ici de diminuer son apport calorique, mais plutôt de le déplacer sur une plus petite plage horaire. Il existe également la variante 36/12 qui consiste à manger un jour sur deux pendant une fourchette de 12h ou encore la variante 5/2 qui consiste à jeûner deux jours par semaine. Vous pouvez adopter le jeûne intermittent comme un mode de vie à long terme, mais vous pouvez également le faire ponctuellement. 

Ses bienfaits 

Retrouvez de l’énergie grâce au jeûne intermittent. La période de jeûne laisse au corps le temps de se purifier et de se détoxifier. Cette période favorise aussi le renouvellement des cellules et le rétablissement du système immunitaire. Ainsi, vous vous sentez moins fatiguée et plus énergique. Le jeûne intermittent est aussi reconnu pour améliorer la concentration mais surtout pour faciliter le métabolisme lipidique, autrement dit le brûlage de graisse. Le métabolisme fonctionne plus intensément pendant la période de jeûne, car plus longtemps le corps n’est pas alimenté, plus il puise dans les réserves de graisse. Après environ 8 à 12h après le dernier repas, le métabolisme passe en état de cétose, il va alors puiser uniquement dans les graisses sans toucher aux muscles. 

Nos conseils pour bien démarrer

  • N’hésitez pas à demander l’avis d’un professionnel de santé avant de débuter un jeûne intermittent, pour être sûre que cela ne présente pas de risque pour votre santé.
  • Buvez au moins 2L d’eau. Pendant les périodes de jeûne, il faut boire plus que d’habitude. Cela est indispensable pour que l’organisme fonctionne de manière optimale.
  • Mangez équilibré et à votre faim. Soyez à l’écoute de votre corps et évitez de manger en plus grande quantité de peur d’avoir faim plus tard. La période de nutrition est aussi importante que la période de jeûne alors il ne faut pas la négliger. 
  • Avancez par paliers pour éviter de brusquer votre corps. Vous pouvez commencer, par exemple, par reculer l’heure de votre petit déjeuner et avancer celle de votre dîner.
  • Essayez de dormir au moins 8h par nuit. La qualité du sommeil est importante pendant une période de jeûne.
  • Ne baissez pas les bras face aux premiers jours qui sont souvent les plus durs. Il faut laisser à votre corps le temps de s’acclimater à ce nouveau rythme. 

Comment continuer à pratiquer ? 

Si vous venez de commencer votre jeûne intermittent, il est conseillé de faire du sport dans les périodes où vous ne jeûnez pas pour ne pas trop brusquer votre organisme. Ensuite, pour vos pratiques à basse intensité comme la marche, un petit run ou une sortie à vélo, vous pouvez les réaliser à n’importe quel moment. Si vous souhaitez maximiser vos dépenses en graisse, il est conseillé de réaliser sa séance à la fin de sa période de jeûne car les réserves de sucre étant épuisées, le corps ira puiser directement dans les réserves de graisse. En revanche, il est recommandé d’effectuer ses séances de sport à forte intensité dans les plages horaires où vous ne jeûnez pas. Inclure le sport dans votre jeûne intermittent vous permettra de brûler les graisses résistantes plus facilement, d’apprendre à votre corps à puiser dans les graisses lors d’un effort plutôt que dans les sucres et d’augmenter votre vitalité. Faire du sport pendant cette période enlève toutes les situations d’inconfort liées à la digestion. Adieu les sensations de ballonnement et bonjour le sentiment de légèreté ! Vous verrez comme il est agréable de courir et d’essayer de nouvelles postures de yoga le ventre vide. Il ne vous reste plus qu’à enfiler un legging de sport et un tee-shirt et de vous y mettre !


Tips : sans forcément vous lancer dans un jeûne intermittent, vous pouvez réaliser vos pratiques sportives à jeun. Pour en savoir plus, nous vous conseillons de lire notre article sur les bienfaits de la pratique du sport à jeun.