Consommer mieux, qu’est-ce que c’est ?

Depuis 50 ans, les Français consomment un peu plus chaque année. Or, nos choix de consommation ont un impact direct sur la santé de la planète. En effet, les modes de production et l’utilisation des biens et services sont souvent polluants. En 2016, les résultats d’une étude publiée par le gouvernement révélaient que l’empreinte carbone par Français était de 10,7 tonnes de CO2. Multiplié par la population nationale, nous nous rendons bien compte que cela représente une émission totale de CO2 non négligeable. 


Toutes ces émissions dégradent petit à petit la planète. Les ressources non renouvelables, comme le pétrole, s’épuisent petit à petit. L’air, l’eau, les sols sont pollués par les particules fines, les produits chimiques ou même le plastique rejeté. Tout cela a des conséquences environnementales, bien sûr, mais également sanitaires et économiques. Les polluants présents dans l’environnement sont nocifs pour la santé. La raréfaction des ressources, quant à elle, entraîne une guerre économique entre les pays qui possèdent ces ressources et ceux qui les achètent. 


Face à cette prise de conscience, nous entendons de plus en plus parler de consommation responsable ou encore de consomm’action, contraction de consommation et d’action. Alors consommer mieux, qu’est-ce que cela signifie concrètement ? La consommation responsable est une manière de consommer plus respectueuse de l’environnement, de la société et de la santé. Elle peut concerner la quasi-totalité des biens et services auxquels nous avons accès : l’alimentation, l’habillement, les transports, le logement, l’équipement mais aussi le numérique. Cette consommation responsable s’appuie sur trois piliers. 

Mieux acheter

La majeure partie de la consommation responsable se fait lors de l’achat de biens ou services. Il est donc important de prêter attention à la qualité et l’origine de vos produits. Une fois que vous êtes certaine d’avoir réellement besoin de tel ou tel produit, pensez à vérifier quelques informations.

 

  • Sa provenance et son lieu de fabrication indiquent le trajet du produit. Plus un produit est fabriqué loin de son lieu d’achat, plus il est polluant car il a dû être importé et a donc fait un long voyage en avion, en bateau ou en camion.
  • Des labels et certifications permettent d’attester de l’aspect écoresponsable des produits. Par exemple, la certification Oeko-Tex, dont bénéficient tous nos tissus, garantit une production sans aucun produit chimique. 
  • L’état du produit en dit également long sur son niveau de pollution de la planète. Lorsque c’est possible, privilégiez les produits d’occasion, la location ou l’emprunt. Pour cela, plusieurs plateformes en ligne permettent de faire se rencontrer acheteurs et vendeurs en quelques échanges. Les friperies et autres vide-greniers sont également de bons moyens d’acheter des produits d’occasion à moindre coût. 

Mieux consommer

S’il y a bien une phrase que vous devez retenir, en matière de consommation responsable, c’est “less is more” (littéralement “moins c’est plus”). Popularisée par l’architecte Ludwig Mies van der Rohe, cette maxime, d’abord employée dans le domaine du design, s’adapte parfaitement à celui de la consommation. Il s’agit en fait de démontrer que la consommation minimaliste est bénéfique à l’environnement. Il faut alors faire la différence entre un besoin nécessaire, voire vital, et un besoin superflus, qui passera avec le temps, pour éviter la sur-consommation. Même s’il n’est pas évident de se restreindre, surtout au début, nous pouvons tout de même faire attention à plusieurs choses.

 

  • Ne pas gaspiller. C’est le fléau numéro 1 de la surconsommation : l’eau, l’électricité, les vêtements, les produits ménagers, tout y passe. Le poste de gaspillage le plus important reste tout de même la nourriture. Chaque année, les Français en jettent 30 kilos par personne ! Pour éviter le gaspillage, achetez en quantité suffisante (ni plus, ni moins), faites attention aux dates de péremption, utilisez uniquement les doses recommandées (pour la lessive par exemple), éteignez les appareils électroniques plutôt que de les laisser en veille, etc.
  • Faire réparer les objets cassés ou qui ne fonctionnent plus auprès de spécialistes. En changeant la batterie de votre téléphone, vous pourrez rallonger sa durée de vie de plusieurs mois et ainsi réduire la pollution électronique. Il en est de même pour beaucoup d’objets électroménagers. Chez Anima Athletica, nous réparons aussi vos leggings de sport usagés pour leur donner une seconde vie et vous permettre de profiter encore plus longtemps de votre tenue favorite.

Mieux jeter

Les produits que nous consommons sont polluants tout au long de leur cycle de vie : de leur production jusqu’au moment où ils sont jetés. Ainsi, il est important de veiller à la façon dont on se débarrasse de nos objets. Plusieurs solutions s’offrent à vous :

 

  • Trier vos déchets pour favoriser le recyclage. Aujourd’hui, bon nombre de déchets peuvent être recyclés grâce à des filières spécialisées. C’est le cas du plastique, du verre, du papier ou du carton qui bénéficient de poubelles dédiées. D’autres produits, tels que les piles ou les médicaments, doivent être apportés dans des points de collecte pour pouvoir être recyclés. En jetant vos déchets dans les poubelles prévues à cet effet, vous contribuez à alimenter la filière de recyclage.
  • Donner ou vendre les objets en bon état mais dont vous ne vous servez plus. Vous pouvez les donner à des associations caritatives, à votre entourage ou au Relais qui est une entreprise spécialisée dans la collecte, le tri et le recyclage du textile. Si certains objets peuvent être vendus, des plateformes comme Leboncoin ou Vinted vous aideront à trouver des acheteurs potentiels.
  • Réutiliser certains objets en les détournant de leur fonction principale. Une chaussette orpheline peut devenir un tawashi, une éponge zéro déchet lavable originaire du Japon. Un tee-shirt troué ou délavé se transforme en chiffon pour le ménage. Des boîtes de conserve font d’excellents petits pots pour vos plantes d’intérieur, après un petit coup de peinture écologique et quelques customisations. Pour vous aider, notre tableau Pinterest regorge de tips écoresponsables pour transformer un objet en un autre.

Tips : pour aller encore plus loin dans la consommation responsable, nous vous conseillons de lire notre article sur le mode de vie zéro déchet ainsi que des recettes associées.