Et si vous tendiez vers le zéro déchet ?

Le zéro déchet est une démarche qui vise à réduire la quantité de déchets produits par chaque individu. Depuis quelques années, cette démarche a pris de plus en plus d’ampleur grâce à une prise de conscience de la surconsommation et de l’inutilité d’un grand nombre de ces déchets. Sacs en plastique, cotons jetables, sur-emballages… Tous ces déchets peuvent être supprimés de notre mode de vie en adoptant quelques astuces. Pauline, du blog L’Ananas Blonde, nous donne quelques astuces pour commencer à réduire, dès aujourd’hui, sa production de déchets.

Qu'est-ce qui vous a poussé à adopter une routine zéro déchet (ou du moins qui s'en rapproche fortement) ? Depuis quand l'avez-vous adoptée ?

Je suis loin d’avoir une routine totalement “zéro déchet”, mais j’ai commencé à tendre vers cette démarche depuis l’année dernière suite à une conférence de Jérémie Pichon*, l’auteur de “Famille zéro déchet”.

 

Jérémie Pichon et sa famille, composée de 4 personnes, ont réussi à réduire leurs déchets annuels à seulement une vingtaine de kilos, contre 390 kilos en moyenne par an et par habitant, selon l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie.

Où trouvez-vous toutes vos astuces zéro déchet ?

Beaucoup de choses viennent juste avec un peu de réflexion. Par exemple, j’ai récupéré tous mes tote bags pour remplacer les sacs en plastique pendant les courses. Je n’utilise plus de film alimentaire. Je mets mes aliments dans un Tupperware, ou je recouvre mon bol ou mon saladier avec une assiette. Vouloir tendre vers le zéro déchet, c’est surtout faire avec ce que l’on a. On veut nous vendre des emballages en cire d’abeille ou des pailles en inox pour remplacer un objet par un autre, c’est contre-productif.

 

Pour le reste, Instagram et les blogs sont de grandes sources d’inspiration. J’aime également beaucoup le livre “Zéro déchet” de Julie Bernier.

Quelles sont celles que vous avez mis en place dans votre vie quotidienne ?

Je fais une grande partie de mes courses en vrac. Je privilégie les produits locaux et bio et j’apporte mes contenants lorsque c’est possible. Je cuisine de saison et je fais beaucoup de choses moi-même, comme la pâte à tarte, le lait végétal et les yaourts. Je cuisine également les épluchures. Pour le reste, nous avons un composteur Bokashi.

 

Dans la salle de bain, nous utilisons un savon et un déodorant solide. J’ai minimalisé ma routine beauté en me tournant beaucoup vers les huiles et les produits multi-fonctions. J’alterne shampooing liquide et shampooing solide, car mon cuir chevelu ne s’adapte pas encore au “tout solide”. J’utilise des cotons lavables. Lorsque j’ai mes règles, j’utilise des culottes menstruelles que j’alterne avec ma cup.

 

J’ai également réduit mon dressing. J’achète désormais quasiment tout en seconde main, après avoir utilisé la méthode BISOU. Cette méthode consiste à se poser cinq questions avant chaque achat de produit :

  • Besoin : à quel besoin cet achat répond-il ?
  • Immédiat : puis-je attendre quelques jours avant de me décider ?
  • Semblable : ai-je déjà un objet qui a cette utilité ?
  • Origine : quelle est l’origine de ce produit ?
  • Utile : cet objet va-t-il m’apporter un confort primordial ?

Je vends ou je donne ce dont je ne veux plus. J’essaie toujours de réparer avant de jeter quelque chose.

 

J’achète aussi d’occasion pour l’ameublement, par exemple sur Facebook Market Place ou Le Bon Coin, et les appareils électriques. Back Market est un super site qui vend des appareils électroniques et électriques reconditionnés à neuf.

Auriez-vous des conseils à donner à une personne qui souhaite se mettre au zéro déchet ? Par quoi commencer ?

Mon conseil principal serait de surtout y aller pas à pas et de faire comme on peut, avec nos moyens. Le mieux est de commencer par ce qui nous parle le plus.

Pouvez-vous nous donner votre recette anti-gaspillage préférée ? 

Ma recette préférée est le bouillon de légumes aux épluchures, que vous pouvez retrouver sur mon compte Instagram.

 

Préparation pour un à deux pots de bouillon :

  • Mettre toutes les épluchures de légumes (bio) dans une casserole ;
  • Ajouter une cuillère à café de gros sel, un oignon et deux clous de girofle, puis couvrir d’eau ;
  • Placer la casserole sur un feu vif. Choisissez une casserole de la même taille que votre plaque de cuisson afin d’optimiser l’énergie, et mettez un couvercle pour que l’eau entre plus vite en ébullition ;
  • Lorsque l’eau frémit, baisser le feu et laisser cuire à petits bouillons pendant 30 minutes. Si vous disposez de plaques en fonte ou vitro céramiques, vous pouvez couper le feu 5 à 10 minutes avant. Les plaques restent chaudes et vos aliments continuent de cuire. Cette astuce fonctionne aussi très bien pour votre four ;
  • Versez le bouillon ainsi obtenu dans un ou deux beaucoup et jeter les épluchures au compost ;
  • Fermer immédiatement les bocaux et bien les laisser refroidir avant de les placer au frais. Cela évite un travail supplémentaire à votre réfrigérateur et limite le développement des bactéries.

Ce bouillon de légumes se conserve 3 à 4 jours au réfrigérateur. Vous pouvez également le congeler. Il suffira de le sortir la veille au soir et de le laisser tranquillement décongeler toute la nuit.

 

Vous souhaitez en savoir plus ? Retrouvez régulièrement de nombreux conseils, astuces et recettes de cuisine sur le compte Instagram et le blog de Pauline, L’Ananas Blonde.