Nos inspirations d’upcycling pour transformer vos objets

La Journée Mondiale du Recyclage aura lieu le 18 mars 2021. Pour la troisième année consécutive, la planète célèbrera le recyclage en sensibilisant le grand public aux enjeux du recyclage. A cette occasion, nous avons répertorié pour vous les meilleures idées d’upcycling à faire soi-même pour recycler les vieux objets qui traînent dans vos placards. Véritable tendance de l’économie circulaire, l’upcycling consiste à valoriser des objets ou produits usagés en leur donnant une seconde vie plus qualitative.

L’upcycling, ou comment “recycler par le haut”

L’upcycling a été popularisé par Reiner Pilz dans les années 1990. C’est lors d’une interview donnée en 1994 que cet ingénieur allemand reconverti en architecte d’intérieur utilise pour la première fois ce terme. Pour lui, l’upcycling s’oppose au downcycling qui est le recyclage tel qu’il est pratiqué aujourd’hui dans la majorité des cas. Dans cette interview, il regrettait que les professionnels du recyclage “cassent des briques, ils cassent tout. Ce dont nous avons besoin, c’est de l’upcycling, où les anciens produits ont plus de valeur, pas moins”.


Alors que le downcycling détruit les produits existants pour en fabriquer des nouveaux de même qualité, l’upcycling vise à faire gagner de la valeur aux produits d’origine. Il a ainsi une visée plus esthétique. Sans transformation chimique, les produits upcyclés gagnent en qualité et les créations finales ont une plus-value sur les produits initiaux. L’upcycling permet de valoriser les déchets, plutôt que de les détruire. 

Une transformation neutre pour l’environnement

Comme toutes les pratiques de recyclage ou de réutilisation des produits usagés, l’upcycling permet de prendre soin de l’environnement en diminuant la quantité de déchets qui seront incinérés. De plus, cela limite la production d’objets neufs et, par conséquent, l’utilisation de matières premières et d’énergie. L’achat d’un produit neuf a forcément un impact, même s’il est parfois faible, sur l’environnement. Qu’il s’agisse du bois coupé dans des forêts ou de produits chimiques utilisés dans la fabrication et rejetés dans l’air. 


L’upcycling a également un avantage économique. C’est une pratique accessible à tous, pourvu qu’on soit un peu bricoleur. Contrairement au recyclage, l’upcycling ne requiert pas de passer par une chaîne de transformation industrielle ni par un professionnel. Il nécessite surtout un peu de temps et pas mal de créativité. C’est cette créativité, justement, qui vous permet d’obtenir un objet unique et qui correspond à 100% à vos besoins. Selon Helen Taylor, entrepreneuse ayant lancé sa propre marque d’objets upcyclés artisanaux, cette pratique permet “de voir les objets d’une manière nouvelle tous les jours, même si la durabilité fait partie intégrante de l’objet et de son style de vie”. Prendre le temps de créer un nouvel objet peut être une excellente façon de partager une activité en famille et de s’occuper loin des écrans.

DIY n°1 : des bouteilles en verre transformées en vases

DIY pour transformer des bouteilles et des pots en verre en vases

Matériel :

  • Des bouteilles ou des pots en verre propres et secs
  • De la peinture pour verre
  • De la ficelle
  • De la dentelle
  • De la colle forte

 Création :

  • Commencer par peindre les bouteilles et les pots avec de la peinture spéciale verre. Cette étape est facultative. Les bouteilles peuvent aussi rester transparentes.
  • A l’aide de ciseaux, découper de la dentelle de façon à pouvoir entourer le bas de la bouteille. La fixer avec de la colle forte en prenant soin de fixer une des extrémités sur la bouteille en verre grâce à un point de colle pour que le tissu ne tombe pas ;
  • Sur une autre bouteille, fixer la ficelle au milieu de la bouteille avec un point de colle. Enrouler ensuite le reste de la ficelle jusqu’en bas de la bouteille, en décrivant des cercles. Couper la ficelle puis fixer la seconde extrémité.

Tips : vous pouvez aussi faire des dessins à la peinture pour verre pour laisser libre cours à votre imagination.

DIY n°2 : un portemanteau créé avec des cintres

DIY pour fabriquer un portemanteau à partir de cintres et d'une planche en bois

Matériel :

  • Une scie
  • Une planche en bois qui servira de base pour votre portemanteau
  • 5 cintres en bois
  • Du vernis pour bois ou de la peinture
  • 10 vis à bois
  • Un tournevis
  • Une règle

Création :

  • Au crayon, tracer la ligne où les cintres doivent être sciés. Cette ligne doit se trouver un peu après le milieu du cintre. Prendre garde à tracer cette ligne un peu en biais. Elle doit être exactement au même endroit sur les 5 cintres ;
  • Scier les cintres en suivant la ligne directrice précédemment tracée ;
  • Couper ensuite la planche en bois pour qu’elle fasse environ 50 cm de longueur. Poncer les faces de la planche pour que l’aspect soit plus net ;
  • A l’aide d’un crayon, fixer les emplacements des 5 cintres. Pour chaque cintre, marquer deux trous l’un en dessous de l’autre en les espaçant de 5 cm. Veiller à laisser le même espace entre chaque cintre. Percer ensuite à l’emplacement du crayon ;
  • Peindre et/ou vernir la planche en bois ainsi que les cintres en veillant à bien laisser sécher avant de passer à la suite ;
  • Visser les cintres à la planche grâce aux trous préalablement percés et aux vis à bois. 

Tips : pour donner une touche d’originalité à votre portemanteau, vous pouvez graver le bois avant de fixer les cintres. Pour cela, tracez vos motifs sur le bois puis utilisez une fraise à graver.

 

Conseil : pour aller plus loin dans votre démarche environnementale, découvrez tous nos conseils pour une maison plus verte.